Le vote électronique, 10 ans après…

Depuis 2007, après chacune des élections politiques, l’Observatoire du vote observe les performances des machines à voter en France.
Il apparaît qu’en moyenne les écarts entre votes et émargements sont 3 à 5 fois plus importants lorsque des machines à voter sont utilisées et que la proportion de votes blancs augmente significativement : elle dépasse la proportion de votes blancs et nuls des bureaux de vote avec urne transparente.

Lire l’article

Élections présidentielle et législatives 2012

Les élections présidentielles et législatives 2012 se sont tenues respectivement les 22 avril et 6 mai et les 10 et 17 juin.

Depuis les dernières élections présidentielles de 2002, aucune nouvelle commune n’a décidé de faire usage d’ordinateurs de vote.

Les données rassemblées sont issues de 280 communes où près de 5 millions d’électeurs étaient appelés à voter.

En moyenne, en présence d’un ordinateur de vote, les différences entre de nombres de vote et nombre d’émargement sont 3,5 à 5,3 fois plus importantes, par rapport aux bureaux de vote avec une urne transparente.

Lire le rapport