Elections au Vénézuéla

Au Vénézuéla, des ordinateurs de vote avec écran tactile sont utilisés depuis un référendum en 2004. Ils sont commercialisés par la société Smartmatic dont le PDG et fondateur est Antonio Mugica (formé à l’Université Simon Bolivar de Caracas).

Ces dispositifs de vote impriment un bulletin qui est collecté dans une urne à des fins d’éventuelles vérifications. Il s’agit donc d’un dispositif de vote électronique dit vérifiable (Une analyse de ces dispositifs de vote est présentée dans l’article Le vote électronique est-il transparent, sûr, fiable ?).

Chaque dispositif de vote est chargé à la fois d’enregistrer les intentions de vote des électeurs et de gérer l’unicité du vote. Un électeur « émarge » par vérification biométrique de son empreinte digitale. Le fait qu’un dispositif unique reçoive à la fois les intentions de vote et les identifications des électeurs est susceptible d’amoindrir la liberté de vote.

Cette situation présente deux conséquences :

1 – les empreintes digitales de tous les électeurs ont été collectées et stockées par l’État vénézuélien.

2 – l’État vénézuélien dispose de l’infrastructure pour identifier les personnes ayant pris part, ou non, à chaque vote.

Elections législatives 2017

Le questionnaire est ouvert !

Cliquer ICI pour y répondre et partager votre expérience de vote.

Vous pouvez également faire participer des personnes de votre entourage, non connectées à internet, en leur proposant de les accompagner sur le site web du questionnaire.

Résultats du premier tour de l’élection présidentielle 2017

Vous pouvez télécharger ici le fichier présentant les résultats détaillés par communes du premier tour de l’élection présidentielle 2017 (zip de 10 Mo d’un fichier xls).

Ce fichier est issu du Ministère de l’Intérieur et a été téléchargé depuis le site web data.gouv.fr.

Malheureusement, les nombres de suffrages obtenus par chaque candidat ne sont pas présentés dans l’ordre officiel déterminé pour l’élection et ne sont pas présentés non plus de manière uniforme.

Le questionnaire Élection Présidentielle 2017 est ouvert

Merci de faire connaître ce questionnaire autour de vous : amis, collègues, réseau, etc.

Annuler des élections

Les élections peuvent être annulées entièrement ou partiellement (une partie des bureaux de vote) par une décision de justice.

Pour être prise en compte de manière certaine, la demande motivée d’annulation doit être déposée pendant la durée du contentieux électoral auprès de la juridiction concernée. La durée varie selon l’élection concernée.

Pour l’élection présidentielle, la durée du contentieux électoral est de 48h [décret 2001-213] et la juridiction appropriée est le conseil constitutionnel.

Pour cette année, celle-ci se termine donc

  • le mardi 25 avril 2017 à 19h pour le premier tour,
  • le mardi 9 mai 2017 à 19h pour le second tour.

Lire la suite Annuler des élections

Ouverture d’une formation aux élections

Cette formation aux élections concerne les élections politiques.

Il s’agit de comprendre très concrètement comment se déroulent les élections, quels sont les principes qui doivent être respectés, quelles sont les atteintes qui peuvent affecter une élection et de savoir comment agir si des atteintes sont constatées.

Cette formation comporte plusieurs modules qui seront successivement ouverts et sera complétée par des évaluations en ligne donnant lieu à délivrance d’attestations.

Accéder à la formation

Le vote électronique, 10 ans après…

Depuis 2007, après chacune des élections politiques, l’Observatoire du vote observe les performances des machines à voter en France.
Il apparaît qu’en moyenne les écarts entre votes et émargements sont 3 à 5 fois plus importants lorsque des machines à voter sont utilisées et que la proportion de votes blancs augmente significativement : elle dépasse la proportion de votes blancs et nuls des bureaux de vote avec urne transparente.

Lire l’article

Pas de bouton like de Facebook

Pourquoi n’y a-t-il pas de bouton like pour faire connaitre l’Observatoire du vote sur Facebook ?

Facebook, comme d’autres entreprises, collecte des données au sujet de ses utilisateurs puis les vend à des databrokers qui les revendent à leur tour. Comme le volume de ces données est très important, il est souvent possible de profiler les utilisateurs puis de les regrouper selon leurs centres d’intérêt. Cette opération s’appelle la segmentation.

Ainsi, les acheteurs de ces données peuvent cibler les destinataires des publicités sur le web. Mais pas seulement, ils peuvent également cibler les destinataires des messages politiques, en particulier lors de campagnes électorales : un message politique différent peut être adressé à des publics segmentés. Par exemple, un homme politique pourra promettre une politique favorable aux intermittents du spectacle aux personnes a priori favorables à la culture, et, en même temps, promettre un durcissement du régime des intermittents du spectacle aux personnes peu sensibles à la culture. Ainsi il gagnera quelques électeurs de part et d’autre.

De plus, lorsqu’un bouton Facebook est placé sur une page web, des données sont collectées, si le visiteur ne s’est pas dûment déconnecté de Facebook (fermer la fenêtre ne suffit pas).

Parce que nous pensons que la manipulation des personnes à des fins électorales n’est pas éthique et qu’elle nuit au maintien de la paix, nous avons décidé de NE PAS placer de bouton Facebook sur le site web de l’Observatoire du Vote.

Publié dans FAQ